Comment faire une bonne fellation: L’art du sexe oral

66788078_630513374124557_2595600795994947584_n.jpg

On a tout récemment publié un article sur les techniques cunnilinguistiques qui font plaisir aux mesdames, et à toute personne possédant vagin + clito. Ici on on s'attaque (figurativement, bien sûr) à la fellation. Encore une fois nous avons eu une ribambelle de volontaires plus ou moins explicites. Les hommes nous expliquent comment ils aiment se faire astiquer le coquelicot, les femmes nous donnent leurs techniques persos, tours de langues et de mains, pour faire monter la sauce!

On y découvre les plaisirs variés de recevoir et de donner en posant d'abord la question aux messieurs cette fois-ci!

LA PAROLE AUX HOMMES


LE FAN DES GORGES PROFONDES
Les hommes aussi aiment à être séduits. C'est bien de commencer par des préliminaires et de faire monter la tension sexuelle. Elle peut commencer par m'embrasser dans le cou, lentement, même mordiller un peu le lobe de mon oreille. Puis pour la pipe, j'aime quand elle embrasse le bout de mon gland comme si elle m'embrassais, moi. J'aime me faire titiller, me faire échauffer. Une bonne pipe demande à ce que la femme se serve aussi de ses mains, et qu'on prête attention aux testicules, les lécher, les masser. Un gros ‘big-up’ à celles qui ont la gorge profonde et peuvent mettre mon pénis au complet dans leur bouche - ça fait un effet de OUF!

Ensuite, et c'est peut-être pas pour tout le monde, mais se faire cracher sur la bite, c'est glorieux!


LE ROI
J'imagine que les points de vue diffèrent pour la technique, mais je pense pouvoir valider un point particulier: on aime les enthousiastes! C'est pas quelque chose qu'on peut vraiment apprendre, donc si la femme n'aime pas faire une fellation, ça va se ressentir chez le receveur.

Pour les compétences techniques: on oublie pas la langue, elle peut servir à autre chose que parler, en combinaison avec les lèvres. On prend son temps, on est pas pressé. Pas trop douce, pas trop ferme, un peu cochonne, mais pas trop non plus. On veut se sentir comme des rois!


LE SPORTIF
Une bonne pipe doit être ‘active’... le côté où la femme s'endort, ou alors si elle est vautrée et pas dans une position de plaisir, ça ne sert à rien. C’est du vécu!


LE MÉNESTREL
Pour une bonne pratique du sexe oral d'une femme cisgenre hétérosexuelle avec un homme cisgenre hétérosexuel, je dirais qu'il faut re-contextualiser la question chibreuse avant de lui appliquer une pratique orale, ou que sais-je d'autre.

Ainsi rappelons-nous que le braquemard apprécie les va-et-vient et privilégie une douce violence à de la simple brusquerie. De la sorte, un travail sur la saisine des chairs turgescentes et leur stimulation va être essentielle car c'est cela qui va projeter le porteur de pénis vers des cieux plus animaux. Certains argueront sans doute que la profondeur de la gorge parvient à des résultats similaires, c'est aussi vrai mais moins pratique pour la respiration de l'élément qui accueille l'organe.

Ensuite tout dépend de l'être membré et de sa propension à projeter sa semence plus ou moins rapidement.


LE BIEN BAVEUX
Tout d’abord, ne jamais utiliser les dents. Un gland, c’est hyper sensible, et cela ruine donc automatiquement le plaisir. Ensuite, je dirais que plus on reproduit la pénétration vaginale (chaleur, mouvement et humidité), le mieux c’est.

Il n’y a pas d’amélioration majeure à apporter en termes de chaleur avec la bouche. Par contre en termes d’humidité et de mouvement, c’est là où se joue toute la différence à mon avis. Il ne faut donc pas hésiter à utiliser beaucoup de salive. Il faut que ça glisse pleinement. Ensuite au niveau du mouvement, je dirais que les préférences varient d’une personne à l’autre. On peut commencer lentement, puis accélérer, puis ralentir, puis accélérer à nouveau. L’utilisation de la main est souvent appréciée. Cela montre tout d’abord que la personne est en contrôle de la fellation. Ensuite, on peut faire des mouvements de va et vient (masturbation) pour augmenter les points de contacts (bouche et main) et augmenter le plaisir. La langue peut être utilisée pour jouer avec le pénis mais j’ai eu d’excellentes pipes sans la langue. 

Bonus : celui qui reçoit la pipe aime parfois avoir à faire à des « salopes ». Le terme est certes insultant mais beaucoup d’hommes pensent à ça et aiment ça. La version édulcorée serait une personne « sans tabou » mais cela ne rend justice à la pensée de nombreux hommes. Bref. Pour cette partie bonus, et optionnelle à mon sens, on peut cracher sur le pénis au moment d’amener de la salive et pratiquer le deep-throating. 

Pour la partie finale, l’éjaculation, il y a différentes manières de terminer, aussi selon le bon vouloir du receveur: sur les seins, le visage, les cheveux, les fesses, etc. Personnellement, je préfère que la femme avale. C’est tellement rare et ‘cochon’ que c’est très satisfaisant. Et si la femme averti juste avant qu’elle le fasse, c’est encore mieux.


LE BIFFLEUR CIRCONCIS
Premièrement, pour moi, ça ne représente pas souvent un acte sexuel unique dont je me satisferais entièrement. Se faire “sucer” ne représente donc pas un objectif principal. Raisons: je suis plutôt dans la performance amoureuse c'est à dire que j’aime donner du plaisir et faire l’amour tout entier. Une ‘gâterie’ est un mot qui convient parfaitement. Ainsi, j’ai du plaisir à la recevoir au cours d’un acte sexuel (69) ou suivant des caresses (ongles, mains) de la région de mon sexe, ou à la fin de l’acte - étant un ‘slow cummer’ - tout en me caressant, pour, terminer en jouissant sur ma partenaire ou dans sa bouche. Une femme qui montre un intérêt non joué à ce que je jouisse (le disant, avec ses gestes, etc) et qui l’attend de pied ferme (elle a ‘soif’) me rend très excité!

Il arrive que la situation soit si excitante qu’une simple fellation soit suffisante mais en général c’est moins souvent le cas en ce qui me concerne; c’est un préliminaire, une conclusion, ou un partage (je travaille aussi sur ma partenaire en même temps). 

Ceci est l’occasion de distinguer l’homme circoncis. Souvent, de part l’exposition de la peau à ses plaisirs solitaires, aux habits, et aux nombreuses relations, celui-ci est de facto en partie moins sensible, voire peu sensible à certains gestes. Conséquences: je peux supporter et même souhaiter l’utilisation appuyée des mains, voire des ongles ou toute la bouche y compris la sensation des dents (on entend souvent “sans les dents” pourtant). Enfin, des pressions sur le périnée et les testicules engorgent davantage mon sexe et peuvent intensifier les sensations. 

Enfin, il m’arrive d’aimer (et mes partenaires aussi) me caresser le sexe vigoureusement alors que celle(s)-ci me gâte(nt) ce qui peut comprendre de retirer mon sexe de temps en temps pour m’en servir sur son visage ou la re-pénétrer par exemple. À ce sujet, j’aime qu’une femme pratique une fellation une fois les jus d’amour échangés: pénétration, sodomie, où mon sexe est couvert de sa fontaine.

Pour résumer, savoir que le partenaire prend du plaisir et ne se pose pas trop de questions rend l’acte merveilleux, quelque soit son niveau d’expérience ou les gestes qu’elle adoptera. Je n’ai pas de schéma établi en tête à proposer...

LA PAROLE AUX FEMMES


LA FROTTEUSE DE GENOU
Que celui qui pipe y prenne du plaisir en le faisant et aimer le faire, c'est la clé du succès! On ne fait bien que ce qu’on aime! Et quand celui qui reçoit sent que celui qui donne kiffe, ça détend, ça fait plaisir.

Il faut avoir la langue douce et joueuse, ne pas être brusque mais ferme, commencer tout gentiment, jouer un moment en variant rythme et profondeur du suçage de zizi et augmenter graduellement rythme et intensité.

Je sais pas si ça la rend meilleure pour le mec, mais ça la rend trop cool pour moi! J'aime bien me frotter sur le genou (ou ce qui vient) du mec, ça me donne le rythme, je suis mes propres sensations et je me fais jouir moi en même temps.


LA 'TWISTEUSE'
Approche lente pour titiller, puis... utiliser sa langue pour tracer des serpentines le long du membre, et passer en dessous et par dessus la tête. Alterner entre utiliser toute sa bouche pour sucer tout le membre et se concentrer sur la tête et le haut avec la bouche tout en utilisant une (ou deux ) mains autour du bas du membre, montant et descendant et avec un mouvement "tire bouchon" (twisting). Une main peut aussi être utilisée pour caresser les couilles et jouer un peu avec. Alterner de vitesse et peu à peu accélérer et maintenir jusqu'au climax.


LA LUDIQUE
Une bonne pipe c’est quand on aime ça et qu'on ne la fait pas que pour monsieur. Cela doit être ludique. Jouer avec les doigts avec la langue...

Cela peut être doux ou plus intense. Cela dépend de tellement de paramètres! Le temps l’humeur l’excitation! Ça peut être doux, lent, sensuel, avec de longs jeux de langue avant toute pénétration buccale. Comme ça peut être sans trop de préliminaires et une pipe bien profonde. 

Ce que j’aime c’est de sentir la tension l’excitation de l’autre entre mes doigts ou sur ma langue. Douceur et partage!


LA MAGICIENNE
Déjà, j'adore! Attention, pas n'importe quand ni avec n'importe qui. Quelques paramètres: non je n'aime pas me faire attraper la tête et me faire pousser un zgeg dans le fond de la gorge jusqu'à m'étouffer (le fameux bruit si prisé dans les pornos hard). J'ai envie de me sentir sexy, en contrôle, et excitée.

Donc, tout commence par un pénis lavé, propre (oui messieurs, les bouloches de papier toilette coincées entre le bout de la verge et la calotte existent)! J'aime particulièrement une position qui me permet de me masturber pendant une fellation, et les hommes en général aiment à trouver une position de laquelle ils peuvent aussi voir le spectacle. Donc, sur le dos / flanc (un oreiller sous la tête pour faciliter l'accès complet) avec l'homme à genou à mon côté, ou bien à quatre pattes devant un miroir avec monsieur assis sur le bord du lit. L'essentiel est de trouver une position qui convient à tout le monde sans avoir à gigoter pour se remettre à l'aise. Ça casse le rythme. Un pipe est participative. Autant pour les receveurs que pour les offrants. Si ça n'excite pas tous les partis impliqués, il y a un problème.

Pour me guider, j'aime beaucoup avoir les mains de l'homme sur mes joues ou dans mes cheveux (encore une fois, sans se servir de ma tête comme d'un objet inerte - eh oui, on a une tête rattachée à une colonne vertébrale...). On joue de tout, on met les mains et la langue partout, si un homme est réceptif à l'anulingus, allons-y gaiement. Je me sers de mes mains, de ma langue, de mes joues pour alterner succion et léchage.

Je trouve un plaisir incroyable à sentir l’excitation d'un homme monter, et enfler tout son membre, sentir les pulsations sur ma langue. En tout et pour tout je me laisse porter par les réactions physiques et verbales de monsieur. S'il prend du plaisir, je prend du plaisir, si je prend du plaisir, il prend du plaisir, et tout le monde explose en même temps, c'est magique!


EN CONCLUSION

Tous les hommes sont des ‘cochons’! Non, plus sérieusement, on remarque qu’il s’agit d’entrain, d’un échange, d’un partage. Clé numéro, un pour les offrants et receveurs de fellation: soyez enthousiastes! Donc avec consentement, dans la bonne humeur, avec ou sans les dents - selon les goûts de la personne qui possède la quequette, et beaucoup de bave!

Encore une fois, nous le rappelons, protégez-vous pour tout trempage de saucisson, et bon appétit! 

3 Green Condoms (53mm/180mm)
Quick View
3 Green Condoms (53mm/180mm)
3.90
Quantity:
BUY
10 Green Condoms (53mm/180mm)
Quick View
10 Green Condoms (53mm/180mm)
9.90
Quantity:
BUY
100 Green Condoms (53mm/180mm)
Quick View
100 Green Condoms (53mm/180mm)
62.00
Quantity:
BUY